Wikia


Le premier souvenir de la Braise de Thomas constitue une des trois sections de la Partie 3 : Mémoires effacées de Maze Runner Files.

DescriptionModifier

Le passage se situe au Jour 751 des Epreuves, soit 5 jours après la fin de la deuxième Phase. Thomas s'endort et son rêve se transforme en un souvenir de lui plus jeune alors que son père atteint de la Braise est en proie à une crise de folie et que sa mère tente de le protéger.

SouvenirModifier

Il y avait cinq jours que Thomas se trouvait enfermé dans la pièce blanche. Le cinquième jour, après avoir respecté de son mieux la routine qu’il avait mise en place – faire ses exercices, s’alimenter, réfléchir, et recommencer -, il décida de s’allonger un moment. Oublier quelques minutes ce monde terrible dans lequel il vivait désormais. Épuisé, il s’endormit rapidement, et il se mit à rêver. Thomas est jeune – il ne sait pas quel âge il a exactement, mais il est jeune. Il est recroquevillé dans un coin, les genoux ramenés contre la poitrine, frissonnant de terreur. Son papa – l’homme qui le porte, lui lit des histoires, l’embrasse sur les joues, lui fait des câlins, lui donne son bain – est en pleine crise, à crier des choses horribles en renversant le mobilier. La maman de Thomas essaie de le calmer, mais il la repousse, sans même donner l’impression de la reconnaître. Elle trébuche en arrière, tente de retrouver l’équilibre et se cogne violemment contre le mur, à quelques pas de Thomas.

En sanglots, elle marche à quatre pattes jusqu’à son fils et le prend dans ses bras.

- N’aie pas peur, mon chéri, lui dit-elle. Ils vont venir le chercher. Ils seront là bientôt.

- Qui ça ? demande Thomas.

Sa voix paraît si jeune, dans son rêve ; Thomas en a le cœur serré.

- Des gens qui vont s’occuper de lui, répond maman. Tu sais ton papa est malade, très malade. Ce n’est pas vraiment lui qui fait tout ça. C’est la maladie.

Soudain papa se tourne vers eux, le visage déformé par la colère.

- Maladie ? J’ai bien entendu maladie ?

Chaque mot sort de sa bouche comme une flèche comme une flèche empoisonnée, comme du venin.

Maman secoue la tête, serre Thomas de toutes ses forces, l’écrase presque.

- Chérie, pourquoi tu ne veux pas le dire ? Hein ? continue papa en avançant vers eux. (Il reprend son souffle, tremble, les poings serrés.) La braise. Dis-le au petit. Il faut lui dire la vérité. Ton papa a la Braise, Thomas. Et on sait comment ça va se terminer. (Il se rapproche encore). Ta maman l’a aussi, tu sais. Oh, oui ! Bientôt, elle se mangera les doigts et te servira de la terre au petit-déjeuner. Elle rira comme une hystérique en cassant les vitres pour te taillader avec les bouts de verre. Elle sera folle à lier, mon garçon, exactement comme ton papa.

Il est tout près maintenant. Thomas ferme les yeux, priant pour que tout s’arrête. El Thomas qui dort n’a pas envie d’en voir plus, lui non plus. Il aimerait bien que ce rêve prenne fin.

- Regarde-moi, fils ! gronde papa avec un rictus. Regarde-moi quand je te parle.
Thomas ne peut pas s’en empêcher. Il fait toujours ce qu’on lui demande. Son père a l’air plus calme, maintenant, à l’exception d’un détail : ses poings. Aux jointures blanchies ?

- C’est bien, le félicité papa. Tu es un gentil garçon. Regarde ton père. Est-ce-que tu trouves que j’ai l’air cinglé ? Hein ?

Il a crié ces derniers mots.

- Non, papa, répond Thomas, surpris de réussir à répondre sans trembler.

- Eh bien, tu as tort ! s’emporte papa. Parce que je suis cinglé. Bon à enfermer. Je pourrais vous bouffer tout cru l’un et l’autre, et savourer chaque bouchée.

- Arrête ! s’écrie maman, d’une voix tellement stridente que Thomas en a mal aux oreilles. Arrête tout de suite ! Je te jure que je t’arrache les tripes si tu touches à mon fils !

Papa éclate de rire – et il ne fait pas les choses à moitié. Il tremble de tout son corps et rejette la tête en arrière. Le rire caverneux qui s’échappe de ses lèvres résonne dans toute la maison. Thomas n’a jamais rien entendu d’aussi affreux. Mais papa continue à rire, encore et encore.

- Arrête ! hurle maman.

Elle le répète plusieurs fois, tant et si bien que Thomas finit par se boucher les oreilles.

Puis la sonnette retentit, assez forte pour couvrir le bruit. Les parents de Thomas se taisent aussitôt. Papa jette un coup d’œil apeuré en direction de la porte.

- Ils sont là, dit maman entre deux sanglots. Oh, mon amour, ils sont venus pour t’emmener.

Thomas se réveille en sursaut.

Livres
Trilogie
Le Labyrinthe - La Terre Brûlée - Le Remède Mortel
Prequels
L'Ordre de Tuer - Le Code de la Fièvre
Autres
The Maze Runner Files - Premier souvenir de la Braise de Thomas - Waking Up In The Box - Comic Book

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard